Ressources

- - -

Autres rubriques iNumis


LYON, LA DYARCHIE ET LA TÉTRARCHIE :
NAISSANCE D'UN RÉGIME

Dioclétien a été proclamé Auguste à Nicomédie le 20 novembre 284 après avoir expédié le beau-père et assassin de Numérien "ad patres". Le nouvel empereur doit conquérir son Empire. Il est battu en juin ou juillet 285 par Carin, le frère de Numérien au Margus, mais ce dernier est assassiné à son tour laissant Dioclétien seul maître de l'Empire Romain.

L'atelier de Lyon avait dû fermer à la fin du règne conjoint de Carin et de Numérien qui se termine par la mort du second. Depuis le début de l'année 285, l'atelier devait être fermé. C'est Dioclétien qui rouvre l'atelier dans la seconde moitié de l'année 285, probablement à l'automne.
Maximien Hercule ayant été proclamé César le 10 décembre 285 et Auguste le 1er mars d'après certaines hypothèses (D. Gricourt) ou le 1er avril 286 et la première émission de Lyon ne contenant pas de monnaies à l'effigie de Maximien, trois hypothèses s'offrent à nous :

1° La première émission de Lyon prend place entre l'Automne et le 10 décembre 285, date de la nomination du nouveau César, l'atelier fermant à nouveau après cette date jusqu'à la deuxième émission du début 286 ;
2° Maximien n'est pas pris en compte dans le monnayage de l'atelier nouvellement ré-ouvert et la première émission peut commencer à l'Automne et durer jusqu'au printemps de l'année suivante.
3° La nomination de Maximien sur le front occidental ne peut pas ne pas avoir donné lieu à une émission monétaire à un moment où la région est menacée par les pirates francs et saxons, ce qui oblige Dioclétien à nommer Carausius pour défendre la région. Donc, la première émission où seul figure Dioclétien et qui contient des aurei, des deniers et des quinaires sans oublier les antoniniens, doit être une émission extrêmement courte, liée à la victoire de Dioclétien à la fin de l'Eté ou au début de l'Automne.

Maximien, qui avait été envoyé en Gaule pour combattre les Bagaudes, est nommé Auguste au début 286 créant la Dyarchie. Dioclétien se place sous la protection de Jupiter et Maximien sous celle d'Hercule. La seconde émission contenant elle aussi des aurei, deniers et quinaires doit aussi avoir été une émission liée au donativum d'accession de Maximien. Maximien passe l'année en Gaule à combattre les Alamans, les Burgondes. A la fin de l'année, Carausius est proclamé Auguste et s'empare de l'Angleterre. Au début de l'année suivante, Maximien prend son premier consulat à Trèves, tandis que Dioclétien revêt son troisième consulat. La troisième émission doit être contemporaine comme l'évoque si bien le Dr. Bastien de la fin 286. La quatrième émission de Lyon pourrait être liée à l'Epiphanie des Jovii et des Herculii le 18 ou 19 février 287 avec l'apparition exceptionnelle de la marque de l'atelier : SML (Sacra Moneta Lugdnunensis). On ne rencontre des bustes consulaires que pour Dioclétien dans le cadre de cette émission. La cinquième émission est l'une des plus importantes de l'atelier en taille et en durée : presque deux ans avec 108 types et 513 numéros.

En 288, Maximien reçoit son deuxième consulat qui ne figure apparemment pas dans le monnayage lyonnais. Au cours de l'année, Maximien combat les Francs sur les bouches de l'Escaut et rencontre Dioclétien en cours d'année. Au début de l'année 289, Maximien échoue dans son opération contre Carausius qui est finalement reconnu par les Dyarques. Nous avons un nombre très important de bustes à thèmes militaires (C et F), ainsi que l'utilisation dans cette seule émission du buste Herculéen de Maximien (G1). La sixième émission de Lyon s'étend sur la fin de l'année 289 et le début de l'année suivante. En 290, Dioclétien prend son quatrième consulat et Maximien son troisième qui sont représentés dans le monnayage (H2 et H4). La septième émission est la plus importante de tout le monnayage lyonnais et doit durer environ 18 mois. Cette seule émission représente 108 types sur 635 types réservés au Dyarques et 513 pièces sur 3280 exemplaires. Dans cette émission nous rencontrons de nombreux bustes consulaires pour les deux Augustes qui ne peuvent être datés que de 290, Dioclétien et Maximien ne prenant leur consulat suivant qu'en 293.

Maximien est à Lyon en 290 peut être en début d'année, correspondant aux fastes consulaires. Maximien quitte la Gaule pour l'Italie en fin d'année et rencontre Dioclétien à Milan avant de repasser en Gaule où il est attesté le 18 février 291 à Reims. Nous avons peu de renseignements sur l'année 292 qui correspond exactement à la huitième émission de l'atelier. Début 293, Dioclétien prend son cinquième consulat tandis que Maximien revêt son quatrième, événement commémoré dans le cadre de la neuvième émission du début 293 (avant le 1er mars 293).


Page suivante

Qui sommes-nous ? | Conditions générales de vente | Livraison

Tous droits réservés - Mentions légales