On line books

- - -

Other iNumis topics

Tableau des émissions monétaires sous le règne de Probus

L'important monnayage de Probus suscita trés tôt l'intérêt des collectionneurs mais, paradoxalement, les travaux scientifiques sur le monnayage de cet empereur furent peu abondants. La derniére étude importante date de 1949 et est due à l'école autrichienne dans la fameuse série des "Aufbau" par Karl Pink, "Der Aufbau der römischen Münzprägung in der Kaiserzeit. VI/1 Probus", Numismatische Zeitschrift, 1949, p.13-74. La classification du RIC, cinquiéme volume, seconde partie, publié en 1933, n'est plus à l'ordre du jour. Dans le présent catalogue, nous suivons "à la lettre prés" la classification de Pink qui, bien qu'ancienne et problématique sur certains points, reste la seule étude fiable sur le monnayage de Probus. Les tableaux ci-dessous ont pour but de permettre à chacun d'attribuer une monnaie à un atelier, une émission et une officine spécifique. Dans la colonne "Marques d'émissions", la marque de l'exergue au revers est notée ; les titulatures de droit utilisées sont données seulement s'il y a lieu.

Légendes de droit (titulatures) les plus utilisées selon les travaux de Karl Pink.

1 : IMP C M AVR PROBVS AVG
2 : IMP C M AVR PROBVS P AVG
3 : IMP C M AIR PROBVS P F AVG
4 : VIRTVS PROBI AVG, "Le Courage de l'Auguste Probus"
5 : IMP C PROBVS P F AVG
6 : IMP C PROBVS P AVG
7 : IMP C PROBVS AVG
8 : IMP PROBVS P F AVG
9 : IMP PROBVS P AVG
10 : IMP PROBVS AVG
11 : PROBVS P F AVG
12 : PROBVS P AVG
13 : PROBVS AVG
iv : IMP PROBVS INV AVG
ivc : IMP C M PROBVS INVICT AVG
ivcp : IMP C M PROBVS INVICT P AVG

Légendes composées : numéro de légende avec suffixe.
exemple : 1 avec CONS II : IMP C M AVR PROBVS AVG CONS II.
Légendes avec titres spéciaux : numéro de légende avec titre.
exemple : 4 inv : VIRTVS PROBI INVICTI AVG, "Le Courage de l'Auguste Probus Invincible".

I. Atelier de Rome.

Le style romain est trés particulier. Le buste est, en général, richement décoré soit d'une toge consulaire, soit d'une armure et d'un bouclier; la taille de la tête petite et la décoration du torse mise en avant. La taille des lettres est fréquemment grande; la titulature de droit est le plus souvent courte. La premiére émission, que le RIC attribue à l'atelier de Siscia, utilise les types de revers de la derniére émission du régne de Florien. La marque XXI, qui semble indiquer la teneur en argent dans la monnaie, est présente. La deuxiéme émission inaugure de trés beaux revers, tel l'empereur dans un quadrige, types qui seront utilisés pour la plupart jusque la fin du régne. D'un point de vue quantitatif, l'importance des émissions est moyenne et relativement constante, sauf pour la sixiéme émission qui représente à elle seule plus de 50 % des trouvailles. Cette sixiéme émission fête la présence de l'empereur à Rome et son triomphe dans les rues de l'Urbs. Les bustes et les revers présents sur les monnaies frappées à cette occasion sont tout à fait remarquables.

Emission

Date

Marques d'émissions

de A à Z avec A, B, G, D, e, S, Z signant les 7 officines

1ere

276

XXIA à XXIZ à l'exergue ou A/XXI à Z/XXI

2eme

277

R et RA à RZ

3eme

278

R*A à R*Z

4eme

279

R (croissant) A à R(croissant)Z où (croissant) est parfois surmonté d'un point

5eme

280

R(couronne)A à R(couronne)Z

6eme

281

R(foudre)A à R(foudre)Z

7eme

282

RAA, REB, RQG, RVD, RIe, RTS, RIZ


La derniére émission présente une particularité unique pour l'atelier de Rome et trés rare sur le monnayage romain. K. Pink, qui a posé les bases de recherches sur le monnayage de Probus, remarqua que les monnaies de la derniére émission présentent trois lettres : la lettre désignant l'atelier (R), une lettre qui n'a apparemment aucun sens, et une derniére lettre indiquant l'officine. Or si l'on aligne les monnaies par ordre d'officine, c'est-à-dire en plaçant d'abord une monnaie de la premiére officine, une monnaie de la deuxiéme officine et ainsi de suite jusqu'à la derniére officine, la deuxiéme lettre est respectivement : A E Q V I T I. Pink suggéra que AEQVITI serait le signum de Probus, c'est-à-dire son surnom, aequitius que l'on pourrait traduire par "celui qui rend l'Equité", et par extension "le juste". Ce même signum se retrouve sur les monnaies de Ticinium ; cette lecture ne peut être due au hasard.

II. Atelier de Ticinium.

Le style des frappes de Ticinium est assez classique. On observe sur ces monnaies un beau buste entouré d'une légende justement proportionnée. La premiére émission qui reprend les types de revers du monnayage de Florien est quantitativement trés faible et n'a, probablement, duré que deux ou trois semaines. La deuxiéme émission se prolongea jusque la fin de l'année. La quatriéme émission fut courte et n'est en fait qu'un relais entre la troisiéme et la cinquiéme émission, toutes deux beaucoup plus importantes. Le rythme de l'atelier ralentit lors des septiéme et huitiéme émissions. Les deux derniéres émissions sont de loin les plus représentées. Cette forte production semble avoir été stimulée par la présence de l'empereur dans la ville en 281 et par le triomphe de l'empereur à Rome. L'importance de ces émissions est à mettre en paralléle avec la sixiéme et la septiéme émission de Rome. La quatriéme émission révéle aussi le signum rencontré sur les monnaies de Rome : Aequit. Celui-ci devient Equiti lors de l'émission suivante et jusque la fin du régne. Il est parfois assez difficile de classer les monnaies de Ticinium selon la théorie de Pink, laquelle base sa datation non seulement sur la marque à l'exergue, mais aussi sur la titulature de droit et sur le buste.

Emission

Date

Marques d'émissions

de P à VI avec P, S, T, Q, V, VI désignant les 6 officines
ou de A à S avec A, B, G, D, e , Ssignant les 6 officines

1ere

276

PTI à VITI

2eme

276

PXXT à VIXXT avec légende 1 (aussi avec PROBO), 2 et 3 avec paludamentum sans buste consulaire

3eme

277

PXXT à VIXXT avec légendes 1 et 3 avec buste consulaire

4eme

278

PXXT à VIXXT avec légendes 5 et 7 avec CONS II et 1 sans paludamentum, 4, 4 inv et 5

5eme

279

PXXT à VIXXT avec légendes 1 et 7 avec CONS III et 7

6eme

279

A à S à l'exergue ou dans le champ

et AXXI à SXXI à l'exergue

7eme

280

A/PXXI, E/SXXI, Q/TXXI , V/QXXI, I/VXXI, T/VIXXI

8eme

280

E/PXXI, Q/SXXI, V/TXXI , I/QXXI, T/VXXI, I/VIXXI

avec légende 1 et 7 avec CONS III et 1 et 3

9eme

281

E/PXXI, Q/SXXI, V/TXXI , I/QXXI, T/VXXI, I/VIXXI

avec légende 1 et 7 avec CONS IIII et 4 et 5 et 7

10eme

282

E|*/PXXI, Q|*/SXXI, V|*/TXXI , I|*/QXXI, T|*/VXXI, I|*/VIXXI

avec légende 7 avec CONS V et 4 et 5 et 7


III. Atelier de Siscia.

La premiére émission que Pink attribua à l'année 276 doit, en fait, être donnée à l'année suivante (voir Trésors monétaires V, Paris, 1983, p.54 sq.). Selon les récentes recherches, les coins de la premiére émission ont été taillés par des graveurs venus de Cyzique et de Serdica avec l'armée du nouvel empereur. Les trois premiéres émissions ont été frappées en quantité relativement faible , malgré la présence de l'empereur dans la ville comme en témoignent les émissions spéciales de médaillons. La quatriéme émission, postérieure au départ de l'empereur, apparaît de plus faible valeur artistique. La cinquiéme émission marque le retour de Probus à Siscia avec des types monétaires émis pour l'occasion. La septiéme émission est de loin la plus importante et représente prés de 50% de la production de l'atelier où le nombre d'officines est porté à sept. Avec Rome et Ticinium, Siscia est l'un des ateliers les plus actifs sous le régne de Probus. Les monnaies de Siscia présentent une grande variété de titulatures, de portraits et de revers. Il est parfois difficile d'attribuer une monnaie à une émission selon les critéres de classification de Pink, laquelle reste trés fragile pour cet atelier.

Emission

Date

Marques d'émissions

de P à VI avec P, S, T, Q, V, VI (et VII) désignant 6 (et 7) officines
ou de A à S avec A, B, G, D, e, Ssignant les 6 officines.

1ere

277

A/XXI à S/XXI avec la légende 1 avec paludamentum

2eme

277

A/XXI à S/XXI et XXI et A/KA à S/KA avec légendes 1 (sans paludamentum), 2, 3, 4, iv, ivc, ivcp

3eme

277

XXIA à XXIS avec légendes 3 et 4

(Adventus Probi Aug, Soli Invicto, Virtus Augusti, Virtus Probi Aug)

4eme

277

XXIP à XXIVI avec légendes 1, 2, 3, 4, 5, et 7

monnaies avec COS et types :

Adventus Aug, Adventus Probi Aug, Aeternitas Aug, Clemtia Probi Aug, Clementia Temp, Fides Militum, Fortuna Redux, Origini Aug, Pax Aug, Provident Aug, Romae Aeternae, Salus Aug (lég. 1, 3, 4 et 7), Secvrit Perp, Siscia Probi Aug, Soli Invicto (lég. 7 et 3),Victoriae Aug, Virtus Probi Aug (Emp.), Virtus Probi Aug (Mars), Virtus Probi Aug (Trophée)

5eme

278

*/XXIP à */XXIVI (au type Restitut Orbis)

XXIP à XXIVI avec légendes 1, 2, 3, 5, 7 et 8 :

monnaies avec COS II et types :

Abundantia Aug, Concordia Milit (sans lég. 2), Conservat Aug, Felicitas Saeculi, Laetitia Aug, Pax Augusti, Salus Aug (lég. 8), Spes Aug, Virtus Augusti (Trophée), Virtus Probi Aug (lég. 10 et 6)

6eme

279

XXIP à XXIVII avec légendes 1, 2, 3, 5, 8 et 13

monnaies avec COS III et types :

Concordia Milit (lég. 2), Concordia, Soli Invicto (quadrige à gauche lég. 1, 2, 5 et quadrige de facce lég. 13), Virtus Probi Aug (lég. 8)

7eme

280

P/XXI à VII/XXI et P/KA à VII/KA

8eme

281

A/XXI à Z/XXI (lég.3, 8, 13) au type Clementia Temp (Emp. & Jup.)

*/XXIB et */XXIZ (lég. 1,3, 5, 8) au type Restitvt Orbis (Femme & Emp.)

9eme

282

XXI.P., XXI.S., XXI.II., XXI.T. et P/XXI, II/XXI, T/XXI (3 officines)

avec légendes 1, 2, 3, 4, 5, 8 au type Restitut Orbis (Fem. & Emp.)


IV. Atelier de Serdica.

Le style des graveurs de Serdica est assez particulier. On y discerne un portrait de l'empereur assez rigide mais néanmoins expressif. La titulature de droit est généralement longue, le buste richement décoré et la tête de taille moyenne. Probablement pour des raisons historiques et géographiques, le type de Sol (Le Soleil) dans un quadrige vu de face prend une importance majeure dans cet atelier. Quatre officines furent actives durant les deux premiéres émissions. Trois officines seulement sont connues pour la troisiéme émission où la marque d'officine est provisoirement notée en lettre latine (P, S et T : respectivement pour prima officina, secunda officina et tertia officina). Le nombre d'officines remonte à quatre lors de l'émission suivante, et, aprés trois ans d'inactivité, descend finalement à deux lors de la derniére émission. Les monnaies de la derniére émission présentent dans le champ les lettres MS, marque explicite de l'atelier (Moneta Serdicae). On retrouve aussi une abréviation semblable sur les monnaies de Cyzique lors des deux derniéres émissions. La marque habituelle XXI est présente en numérotation grecque KA.

Emission

Date

Marques d'émissions

de P à T avec P, S, T désignant 3 officines
ou de A à D avec A, B, G, Dsignant 4 officines

1ere

276

*/A à */D

2eme

276

*/KAA à */KAD

3eme

277

P à T

4eme

277

KAA à KAD

5eme

280

MS/KAA, MS/KAB et MS/KA, MS/KB

V. Atelier de Cyzique.

L'atelier de Cyzique semble avoir travaillé par intermittence. Néanmoins, les graveurs de la Monnaie de Cyzique firent preuve de talent. Les bustes consulaires sont richement décorés, et le traitement du visage est trés fin. Comme à Serdica et à Siscia, l'atelier semble avoir donné une place importante au remarquable type de Sol (Le Soleil) dans un quadrige vu de face. Au début du régne, l'atelier commence sa production avec cinq officines. A la fin de l'année 277, l'atelier ferme ses portes. Trois ans plus tard, une troisiéme émission est produite avec la marque explicite de l'atelier CM (Cyzici Moneta). La derniére émission fut produite par sept officines, avec une numérotation des officines à l'aide des lettres grecques accompagnées de CM (ou MC).

Emission

Date

Marques d'émissions

de P à V avec P, S, T, Q, V désignant les 5 officines ou
de A à e (ou Z) avec A, B, G, D, e, (et S, Z) désignant les 5 (ou 7) officines

1ere

276

XXIP à XXIV et P/XXI à V/XXI et P/XXI* à V/XXI*

2eme

277

A à e

3eme

280

P/XXIMC à V/XXIMC et P/MCXXI à V/MCXXI

et CM/XXIP à CM/XXIV, CM/XXI, CM, CXXIM

4eme

281

CM/XXIA à CM/XXIZ et A/XXIMC à Z/XXIMC


VI. Atelier de Tripolis.

Le monnayage produit à Tripolis est excessivement rare et ne représente qu'une partie minime du monnayage de Probus. Le style de cet atelier est facilement reconnaissable à la chevelure, l'oreille et l'arcade sourciliére qui sont traités d'une maniére assez rude, voire grossiére parfois. Seulement deux émissions, dont la datation est incertaine, eurent lieu et seulement trois officines furent actives. Les deux premiéres officines utilisent des symboles comme marque d'officines (* et un croissant). La troisiéme officine utilise, de maniére plus habituelle, la lettre latine T (tertia officina).

Emission

Date

Marques d'émissions

avec *, croissant ou couronne et T désignant les 3 officines

1ere

circa 276

*/KA, (croissant)/KA, T/KA.

2eme

circa 280

*/XXI, (couronne)/XXI, T/XXI.


VII. Atelier d'Antioche.

La production de l'atelier syrien est assez faible. Le style est assez rude. L'arcade sourciliére et le profil sont traités de maniére trés rigide, voire parfois rude. La titulature de droit est longue. Seulement trois types de revers sont présents, d'où une typologie trés pauvre (l'empereur recevant un globe de Jupiter, l'empereur recevant un globe nicéphore, et l'empereur recevant une couronne d'une Tyché). Seulement deux émissions eurent lieu durant lesquelles neuf officines furent actives. La datation de ces deux émissions est encore incertaine : si la chronologie de Pink se révéle exacte, l'atelier a chômé pendant la plus grande partie du régne. La marque habituelle pour la neuvième officine, thêta (Q), est remplacée par la composition de deux lettres eD, probablement par superstition : Q est la première lettre du mot grec qantatoV qui signifie la mort. C'est en effet une pratique assez courante que l'on retrouve Antioche sur d'autres monnayages.

Emission

Date

Marques d'émissions

A à H avec A, B, G, D, e, S, Z, H (et eD) désignant les 9 (ou les 8) officines

1ere

276

A/XXI à H/XXI : type empereur et Jupiter avec foudre et globe.

2eme

280

G/KA, S/KA, */KA, croissant/XXIA, croissant/XXIe

A/XXI à eD/XXI : type empereur et Jupiter avec foudre et globe nicéphore; type empereur et Tyché avec couronne.


NB: Dans le présent article, les monnaies de Lyon sont exclues. Pour cet atelier, voir Rome II où 63 antoniniens lyonnais au nom de Probus sont présentés et l'article de L. Schmitt, "Lyon : Probus, étude d'un monnayage, iconographie d'un empereur", aussi dans Rome II.


Page suivante

Sommaire


 


About us | General conditions of sale | Delivery

All rights reserved - Legal mentions