On line books

- - -

Other iNumis topics

MACRIN : L'INTERMÈDE SÉVÉRIEN


Macrin, pour le spectateur qu'est le numismate ou l'historien moderne, est un empereur assez mal-aimé, ressenti comme mineur.
Transition entre la fondation d'une dynastie d'empereurs orientaux et sa fin dans le binôme de contradiction radicale Elagabal/Sévère Alexandre, il subit le destin de toutes ces frontières qui n'existent que par ce qu'elles séparent.
Macrin va régner très peu, signer une paix peu flatteuse avec les Parthes, il est le premier empereur à n'avoir jamais été à Rome durant son principat : pas de grands exploits. Il n'est pas romain puisqu'il naît en Maurétanie Césarienne (Algérie) à Cherchell. Probablement d'origine berbère et non punique comme Septime Sévère, rien ne les rapproche vraiment et il ne participera pas à l'épopée des Sévères sinon comme fonctionnaire de haut rang.

Son origine professionnelle est, pour les romains, presque infamante : il a été avocat du fiscus, les services de l'état chargés de collecter les impôts. Sa première apparition dans la vie politique se fera parmi la clientèle de Plautianus, à l'époque richissime favori de Septime Sévère qui mariera Caracalla à sa fille Plautille. Lors de la disgrâce de Plautianus, bon nombre de membres de sa domus seront exilés ou assassinés mais Macrin ne sera pas inquiété et ira servir Septime Sévère. L'échine est souple et la personnalité celle d'un second.

Son comportement durant son règne étonne les auteurs anciens qui rapportent ses tentatives d'émuler Marc Aurèle dans son comportement : cette barbe que l'on voit grandir de portraits en portraits est à l'image de celle de son illustre prédécesseur. L'Histoire Auguste rapporte également ses attitudes, la propension à parler très doucement et à marcher en méditant dans son palais, comme, croyait-il, faisait Marc Aurèle.

Il tente aussi de s'insérer, à la rage de Julia Domna et de Maesa, dans la dynastie sévérienne : il ajoute immédiatement à son nom celui de Sévère et donne à son fils celui de son prédécesseur immédiat, Antonin Caracalla.

Son rôle politique sera surtout de calmer les tempêtes déclenchées par les rêves de grandeur de Caracalla et d'arrêter la lutte avec les Parthes. Ceux-ci sont, à la mort de Caracalla, ivres de rage contre ces romains qui ont pillé et brûlé leur capitale et dispersé aux vents les cendres de leurs rois. L'ire des parthes sera calmée par cinquante millions de deniers (!) mais cette paix ne fondera rien car, malchance pour la destinée posthume de Macrin, la dynastie avec laquelle il traite, les vieux arsacides, sera bientôt renversée par les Sassanides, jeunes et vigoureux conquérants décidés à reconstituer l'empire de Darius. Macrin va aussi calmer la situation laissée par Caracalla sur un autre front, auquel il doit être particulièrement sensible, et va rétablir à 5 % la taxe sur les héritages que Caracalla avait portée à 10 %, son produit allant au Trésor Militaire.

La situation de Macrin ne sera jamais simple : il ne peut aller à Rome sans avoir réglé le problème parthe, sous peine de déclencher immédiatement les hostilités par sa seule absence, ni régler son autre gros problème : les membres de la famille de Domna et particulièrement Maesa qui veulent sa perte. Il serait en effet difficile politiquement pour Macrin de prétendre se réclamer tant de Septime que de Caracalla et de massacrer les membres de sa famille pour la seule raison qu'ils sont du sang de ces deux empereurs. Maesa, qui semble avoir compris la situation, ne lui donnera aucun prétexte pour agir contre elle tant qu'elle ne sera pas financièrement prête, la propagande pour son candidat empereur effective et la question parthe réglée.
Domna sera moins politique et tentera immédiatement, après une tentative de suicide à la mort de son fils, de soulever les prétoriens à son profit, leur rappelant, dit l'Histoire Auguste, l'histoire des grandes reines de l'Orient, de Sémiramis à Cléopâtre. Elle n'y gagnera qu'un exil à Emèse et le retrait de ses prétoriens ; elle mourra rapidement de chagrin et de maladie.


Page Suivante


About us | General conditions of sale | Delivery

All rights reserved - Legal mentions