On line books

- - -

Other iNumis topics

TRAJAN DÈCE : LE PREMIER EMPEREUR ILLYRIEN

En 247 après notre ère, Rome fêta ses 1000 ans. La ville maîtresse, l'Urbs, détenait le plus grand Empire du monde occidental. Celui-ci connut pourtant une grave crise. L'armée, incapable de maîtriser à elle-seule les invasions barbares, tenta en vain de trouver l'homme fort capable de le faire. Indécise ou capricieuse, elle imposa à l'Empire une succession d'empereurs, tous aussi impuissants, sans leurs laisser le temps d'achever leurs ouvres. Il fallut attendre des hommes exceptionnels, comme Aurélien, Probus ou Dioclétien, tous originaires d'Illyrie, pour assainir la situation.

Trajan Dèce fut le premier de cette longue série d'empereurs illyriens. De son règne, l'Histoire ne retînt que l'importante persécution qu'il orchestra contre les chrétiens. Les écrits sur la vie de Dèce stigmatisent bien les deux courants littéraires des troisième et quatrième siècles. Les auteurs de l'aristocratie sénatoriale le présentent comme un excellent empereur qui tenta de réunifier l'Empire, de rétablir les traditions religieuses et de restaurer le prestige de Rome. Les auteurs chrétiens, comme Lucanus, Eusèbe ou encore Cyprien, le décrivent comme « un grand serpent, précurseur de l'Antéchrist » (Cyprien, Lettres, 22, 1). Selon eux, la peste qui ravagea l'Empire sous son règne fut le fruit de la vengeance divine.

RÉSUMÉ CHRONOLOGIQUE.

201
Naissance de Caius Messius Quintus Decius à Bubalia, près de Sirmium, en Pannonie inférieure.
Il est le fils d'une riche famille romaine ou romanisée.
La Vie de Dèce dans l'Histoire Auguste n'a pas survécu au temps. Les sources sont rares et sa carrière, avant son accession au trône, est inconnue. Son rôle en tant que général sous Philippe Ier laisse supposer qu'il effectua une carrière militaire. Il fut consul, puis proconsul d'après des inscriptions, gouverneur de Mésie inférieure sous Alexandre Sévère, et gouverneur d'Espagne citérieure sous Maximin le Thrace. Il siégea au Sénat sous le règne de Philippe Ier.
Il épouse Herennia Cupressenia Etruscillia, qui est d'origine italienne.
Naissance de leur premier enfant Quintus Herennius Etruscus Messius Decius.
Naissance de Caius Valens Hostilianus Messius Quintus. Le nomen d'Hostilien étant différent de celui de Dèce, il est possible qu'il soit un fils adoptif.

248
Sous le règne de Philippe Ier l'Arabe, des troubles éclatent dans toutes les parties de l'Empire. Les Carpes, les Goths, les Vandales franchissent le limes. En Cappadoce, Jotapien est déclaré empereur par son armée, puis il est tué. Sur le Danube, c'est Pacatien qui usurpe le pouvoir avant d'être assassiné par ses propres soldats.

06/249
Philippe Ier envoie Dèce rétablir l'ordre dans la région du Danube. C'est un grand succès pour l'armée qui proclame Dèce empereur. Celui-ci, toujours loyal envers Philippe, lui écrit pour expliquer la situation : il a été proclamé empereur par ses soldats, contre sa volonté. L'empereur Philippe, se sentant trahi, part avec ses propres troupes.

09/249
Philippe Ier, suivi de son armée, rencontre les légions de Dèce. L'armée de Philippe est vaincue et l'empereur meurt au combat. Philippe II, devenu Auguste, est assassiné par les soldats de la garde prétorienne lorsqu'ils apprennent la défaite.
Dèce est reconnu empereur par le Sénat et devient le nouveau maître de l'Empire millénaire. Il ajoute Traianus (Trajan) à son cognomen en référence au célèbre empereur romain sous lequel l'Empire connut sa plus grande expansion, et reçoit sa première puissance tribunitienne.
Sa titulature complète devient alors Imperator Caesar Caius Messius Quintus Traianus Decius Pius Felix Invictus Augustus Pontifex Maximus Tribunitia Potestas Consul Iter Designatus Pater Patriae Proconsul (Empereur, César, Caius Messius Quintus Dèce, Pieux, Heureux, Invincible, Auguste, Grand Pontife, détenteur de la Puissance Tribunitienne, Consul désigné pour une seconde fois, Père de la Patrie, Proconsul) (Dessau, ILS.514).

10/12/249
Dèce reçoit la deuxième puissance tribunitienne.

01/01/250
Deuxième consulat de l'empereur.

20/01/250
Dèce lance sa grande campagne de persécution contre les chrétiens.
Le pape Fabien de Rome est mis à mort.

02/250
De nombreux responsables de la communauté chrétienne furent exécutés, dont l'évêque Babylas d'Antioche, l'évêque Alexandre de Jérusalem. Denis, le premier évêque de Paris, meurt décapité. Denys d'Alexandrie et Cyprien de Carthage se réfugient dans le désert. Sept chrétiens d'Ephèse sont enterrés vivants.
Les Goths, et leur roi Cniva, franchissent le Danube. Les Carpes pillent la Dacie. Début de la campagne militaire. Trajan Dèce quitte Rome, et part pour la Dacie.

début 250
Le Sénat désigne l'empereur pour un troisième consulat.
Étruscille est nommée Augusta. Hérennius Etruscus, le fils aîné de Trajan Dèce, est nommé césar et consul désigné.
La titulature du jeune césar devient : Quintus Herennius Etruscus Messius Decius Nobilissimus Caesar Consul Designatus (Quintus Hérennius Etruscus Messius Dèce très Noble César Consul désigné).
Peu de temps après, Hérennius reçoit le titre de 'Prince de la Jeunesse' (Princeps Juventutis).
L'empereur est victorieux en Dacie contre les Carpes. Les Goths pénètrent en Thrace jusqu'à Philippolis.
Une peste, venant sans doute d'Ethiopie, ravage progressivement toutes les régions de l'Empire.

fin 250
Hostilien, le deuxième fils de Dèce, reçoit à son tour le titre de césar, et prend le titre de Prince de la Jeunesse.

10/12/250
Dèce reçoit la troisième puissance tribunitienne et Hérennius Etruscus est revêtu de sa première puissance tribunitienne.

01/01/251
Troisième consulat de Dèce et premier consulat d'Hérennius Etruscus.
Trajan Dèce met fin aux persécutions contre les chrétiens, préférant se concentrer sur les invasions des Goths.

04-05/251
Hérennius Etruscus est nommé Auguste.

05-06/251
Hérennius Etruscus meurt au combat, contre les Goths. Dèce veut venger la mort de son fils, et poursuit les Goths qui font route vers le Nord.

05-06/251
Dèce meurt au combat près de Abrittus. Son corps ne fut pas retrouvé, enseveli dans les marais de sa dernière bataille.
Trébonien Galle, qui fut légat de Mésie, est acclamé empereur par ses soldats. Il lui est reproché d'avoir trahi Dèce, en ne lui portant pas secours, dans le but de prendre sa place.
Le nouvel empereur signe un humiliant accord avec les Goths, où ces derniers, tels des soldats romains, monteraient la garde sur le Danube inférieur.
Peu de temps après, reconnu par Rome, il adopte le fils cadet de Dèce, Hostilien, et l'élève au rang d'Auguste.

10/251
Hostilien meurt de la peste à Rome.

Next Page


About us | General conditions of sale | Delivery

All rights reserved - Legal mentions