Ressources

- - -

Autres rubriques iNumis


Une médaille de Charles VII d'après un document du XVIIe siècle

* * * * * * *

agrandir la page 1 du document

EXPLICATION DU MEDAILLON DE CHARLES VII

En commençant par le costé où il est représenté à Cheval.

agrandir la page 2 du document

Je mets icy ce Medaillon, parce qu'il contient l'éloge du Prince ; sçavoir, qu'après avoir fait la paix avec ses ennemis & se l'estre procurée après des fatigues & des dangers infinis, il s'appliquoit à la maintenir dans ses Etats, nonobstant les instances de plusieurs de son Conseil qui vouloient la luy faire rompre avec le Duc de Bourgogne : c'est ce qui est signifié par ces premieres paroles, Ferro pacem questiam iustitia magna conservas.

Les suivantes, Christo devotus, le loüent de sa piété & de sa Religion, qu'il conserva toûjours, même au milieu de ses déreglemens. Milites disciplina coercens. Ces mots font allusion à un des plus beaux endroits de son Regne, qui fut la réforme qu'il mit dans les troupes, & qui fut suivi du rétablissement du commerce dans le Royaume & de ses grandes victoires. Suivent les voux des peuples pour sa conservation. In ovum regnes, &c. Tempora de Licteris hic & retro respice, scies. Ces dernieres paroles renferment l'année où ce Medaillon fut frappé à l'honneur du Prince : Mais pour y trouver cette époque, qui ne se presente pas asseurement d'abord, il faut développer un mystere & un usage qui s'introduisit alors en France dans ces sortes de Monumens, dans les Inscriptions, & dans les Epitaphes, & qui ensuite eut & a encore un grand cours aux Païs-bas & en Allemagne. Cest l'usage du Chronographe.

détail de la médaille

L'idée du Chronographe n'est pas une invention fort ingenieuse, & je la mets au rang des Acrostiches, des Anagrammes, & des Isopsephes de l'Anthologie Grecque. Il consiste à mettre dans une Epitathe, par exemple, un certain nombre de lettres ou de chiffres Romains simples qui sont l'I, qui signifie un V, qui signifie cinq, X qui signifie dix, L qui signifie cinquante, C qui signifie cent, & M qui signifie mille. La regle est que dans l'inscription, il n'y ait pas plus de chiffres Romains, qu'il n'en faut pour composer l'époque que l'on prétend marquer. Du reste ces chiffres Romains peuvent estre mis dans l'inscription indifferemment les uns devant ou après les autres. Il suffit qu'estant rassemblez comme on juge à propos, ils forment l'époque que l'on veut marquer. Je m'explique dans l'exemple du Chronographe du Medaillon dont il s'agit. Ce Chronographe est compris dans ces dernieres paroles, tempora de LICterIs hIC & retro respICe SCIes, dont voicy l'explication. Scies vous apprendrez, tempora le temps ou l'époque de ce Medaillon de licteris par les lettres ou chiffres Romains, respice en regardant, hic icy, & retro & au revers de ce Medaillon où il y a un autre Chronographe. L'Auteur de l'Inscription avoit besoin d'un C pour faire son Chronographe : c'est pourquoy au lieu de litteris il a mis licteris. Cela n'est pas fort fin.

Il faut donc rassembler les chiffres Romains qui se trouvent dans ces paroles, tempora de licteris, &c. & l'on trouvera un M, un L, quatre cccc, & cinq IIIII, qui estant joints ensemble font l'an MCCCCLV, année qui suivit la seconde conqueste ou réduction pour toûjours de la Guyenne, laquelle s'estoit faite en 1551 (sic pour 1451) pour la premiere fois.

De plus, si l'on veut se donner la peine de rassembler les chiffres Romains du revers retro, on trouvera la même époque MccccLV.

Cette invention du Chronographe toute puerile qu'elle est, montre que même des bagatelles peuvent servir à la connoissance de l'Histoire. Puisque sans cette clef on ne pourroit pas entendre des Monumens considerables de nos Antiquitez Françoises.

Il y [a] au Cabinet du Roy d'autres Medaillons de Charles VII. De cette espece en or & en argent dont il suffit d'avoir donné par celuy-cy l'idée & la clef.

Mis en ligne par Stéphan Sombart d'après un document isolé, paginé 567 et 568 .

Toute information à ce sujet bienvenue.

Qui sommes-nous ? | Conditions générales de vente | Livraison

Tous droits réservés - Mentions légales